Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La saga de la Chropile

042 – Du schprounz chez la mère Camus

18 Janvier 2018 , Rédigé par le Moujo Publié dans #la saga de la chropile

Résumé : Contacté par miss Prescott, Georgio quitte Couet-Mol pour rejoindre le SDRA.

" Ah ! te voilà Georgio. J’ai fait appel à toi car j’ai besoin de tes services."

" Je ne l’entendais pas autrement commandant, même si je suis parfois un peu dur d’oreille."

-----------------------------------------------------------------------------------------

" Dites, ça vous dérangerait de m’dire pourquoi j’suis là ?"

" Ok, j’y viens.  Il s’agit de Duverpier, il est actuellement dans..."

" Excusez-mon ignorance chef, mais qui est Duverpier ?"

" Mais voyons tu le connais, il t’a rendu visite avec Théophile Defer chez toi, à Couèt-mol sur Lie au cours de l’opération Stabylo !"

" Ah ! Vous voulez dire Dugambier ! Marcel Dugambier !"

" Tu vois bien que tu le connais, tu l’as d’ailleurs incité à quitter provisoirement sa mission pour voler au secours de Bobonne à Beuvry-en-Daube, tu vois rien ne m’échappe. Mais je te donne une chance de te rattraper, Hannibal  va te faire un topo. Mais ou il est encore passé cet oiseau d’malheur ?"

" Il est chez la mère Camus."

" Je m’demande ce qu’il peut trouver de bien dans cette taverne. Miss Prescott appelez moi Hannibal."

" Avec plaisir Hannibal."

" Pas de familiarité miss Prescott..."

" Mais enfin c’est vous qui..."

" Appelez Hannibal Buzard chez la mère Camus, c’est plus clair ?"

" Tout de suite patron."

 

" Allo, bonjour la mèr...euh madame Camus..."

" Qui qu’c’est-ti qui’m’demande ?"

" C’est mademoiselle Prescott, excusez-moi la mèr... Est-ce qu’Hannibal Buzard est chez vous ?"

" Ouais, il attaque sa troisième boutanche de Fernet-Branca. C’est quéqu’un c’t’homme-là. Faut ti que’j’lui dise quek’chose ?"

" Oui, dites-lui de venir au QG, merci et bonjour chez vous la mèr... madame Camus."

 

" Alors Hannibal, toujours en quête du Graal ?"

" Ouaip, mais j’ai pas encore trouver la bonne coupe."

" Bah ! Ca viendra, ça viendra. En attendant Georgio est arrivé, tu peux l’affranchir à propos de Duclapier ?"

" Dugambier, mon commandant ?"

" Ah oui, Dugambier. Décidemment j’m’y f’rai jamais."

-----------------------------------------------------------------------------------------

A suivre – Georgio l’affranchi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article